Sans doute l'un  des Grands Crimes du  vingtième siècle.

Une blessure ouverte et
purulente.

Le chapitre intitulé
"Des milliers de façons
de mourir" est d'une
lecture éprouvante.

Entre 150 000 et 200 000
meurtres commis sous
l'égide du FLN, avec la
complicité passive de
l'Armée et de l'Etat
français...

Où l'on apprend que le
surnom d'Hervé Bourges est
"Mohamed", pour
avoir pris la nationalité
algérienne après
l'indépendance, puis
servi les présidents
Ben Bella et Boumediene
(voir page 156).