La révolte des Zanj
"La révolte des esclaves en Irak au IIIe/IXe siècle"
Alexandre Popovic     1976
(Avec concours du CNRS.; publié sous la direction de Henri Laoust, Dominique Sourdel, Janine Sourdel-Thomine.)

LIENS:







Notes de lecture:
Pages 50-51:   Les marais du Sud irakien.
Pages 52-53:   Leurs habitants: les Zutt.
Pages 56-57, 58-59:   Les Zanj, population des côtes d'Afrique noire, sur l'Océan indien.
Pages 60-61:   Leur importation en Irak par les trafiquants d'esclaves.
Pages 62-63:   Les insurrections de 689 et 694 ap. JC.
Pages 64-65:   Les gros chantiers de bonification agricole en Mésopotamie. Travaux effectués par des esclaves noirs.
Pages 66-67, 68-69:   Etat de l'empire abbasside.
Page 70-71?:  Jeunesse du fondateur du mouvement insurrectionnel en Irak.
Pages74-75, 76-77, 78-79, 80-81:   Les débuts de la révolte contre les maîtres esclavagistes et l'Etat islamique abbasside.
Page 79:  "La proclamation de la révolte. La révolte est déclarée probablement le mercredi 26 ramadàn 255/7 septembre 869. On intercepte un groupe de …"
Pages 84-85:  Premiers combats.
Pages 92-93:  Combats autour de Baçra (Basra, Sud irakien), intervention des premières troupes abbassides.
Pages 98-99:  Prise de Baçra par les Zanj.
Pages 100-101, 102-103:  Massacre de la population civile.
Pages 104-105:  al-Muwaffaq, chef de l'armée abbasside, marche contre les rebelles.
Page 108:  "III. Les troupes abbassides se contentent d'empêcher l'extension de la révolte (259-266/873-879 ap. JC.)."
Pages 114-115:  ibn Tûlûn, al-Muwaffaq et les Saffarides.
Page 118:  Prise de la ville Wasit (Sud irakien) par les Zanj.  "…massacrant les habitants, saccageant et incendiant la ville."
Pages 122-123:  Sur l'état de l'empire abbasside (ibn Tûlûn en Egypte, les Saffarides en Iran, les Zanj en Irak, les Carmates sur le golfe persique et en Arabie).
Page 127:  "II. Retour de al-Muwaffaq et épuration de l'Irak et de l'Ahwaz (autour de l'actuelle Abadan, Iran) (safar-rajab 267/ septembre 880-février 881).
Page 130:  "La prise [de la ville] d'al-Mansura" (par les troupes abbassides).
Pages 134-135:  50 000 soldats abbassides.
Pages 152-153:  Derniers combats et mort du chef des Zanj.
Pages 158-159:  Organisation de l'Etat Zanj.
Pages 160-161:  Les villes zanj et le sort des prisonnières musulmanes.
Pages 162-163:  L'armée zanj.
Page 164:  Blancs et Noirs de diverses origines dans l'armée zanj. Alliances fréquentes avec les paysans irakien (contre les grands propriétaires terriens) et les bédouins. Les armes zanj: dans le meilleur des cas identiques à celles de l'armée abbasside.
Page 167:  Pas d'alliance entre Carmates (révolutionnaires religieux musulmans opérant en Arabie et dans le désert de Syrie); non plus avec les Saffarides (dynastie arabe presque indépendante, régnant sur une partie de l'Iran), sauf cas isolés.
Page 168: "Plusieurs indices démontrent nettement l'existence de relations entre les Zanj et les Chiites."
Page 175:  "Premièrement: la quasi-totalité de nos renseignements provient de sources qui sans être officielles réellement, le sont tout de même dans une mesure plus ou moins large."
Page 179:  Sur la non-abolition de l'esclavage par les Zanj: "Je ne vois pas comment on aurait pu envisager en plein moyen-âge musulman, la suppression d'une telle institution, tolérée par le Coran et admise par les mœurs."
"La révolte des Zanj aurait donc été une révolte politique (lutte pour le pouvoir) et sociale (amélioration des conditions de vie d'une certaine classe)."
Page 180-181:  Pertes humaines totale: de 500 000 à 2 500 000 morts en 14 ans.
Pages 184-185-186:  Cartes.
























































copyright     www.islam-bibliographie.info     11.2007