Dénazification
"La dénazification"
ouvrage collectif sous la direction de Marie-Bénédicte Vincent
(C.Delage, J.-M.Dreyfus, M.Favre, R.Hudemann, I.Kruse, F.Rousseau, A.Sellier, T.Serrier, J.Wetzel, B.Zelizer)
Editions Perrin
Paris     2008












Entre 1945 et 1955 les Allemands ont subi une véritable cure de désintoxication qui les a aidé à se distancier de l'idéologie national-socialiste. Cette cure a pris diverses formes selon qu'elle était appliquée par les Américains, les Anglais, les Russes ou les Français, mais elle a démontré que si une idéologie, par certains moyens, était capable de se saisir de tout un peuple, il était aussi possible de lui faire lâcher prise. Exposer les crimes de ses dirigeants, priver ses partisans de l'accès au pouvoir politique ou administratif, les chasser des écoles et des universités, confisquer leurs entreprises ou leurs trésors de guerre, permettre la libre expression de la Presse et de l'Art, tout cela permet de déraciner une idéologie politique et de libérer l'âme d'un peuple. D'autres exemples historiques permettent de comprendre que ce processus est applicable à toute idéologie, quelle qu'elle soit.
                                                                                          M.X.Villan

Page 38: Dénazifier.

Page 38: Dénazifier, bis.

Page 47:

Page 54: Les jeunes allemands de la zone d'occupation française.

Page 55: (suite)

Page 65:

Page 71: L'opinion allemande sur le IIIe Reich:

Page 73:

Page 76:

Page 78:

Page 99: Petit ménage de l'élite nazie avant de se rendre aux Américains...:

Page 169:

Page 197: L'occupation française en Allemagne, vue par les Allemands. Hors la politique culturelle:

Page 251: La lourde tâche de récupération des corps des victimes du nazisme:


copyright       www.islam-bibliographie.info       2008